Accueil > En cours > J’ai inauguré IKEA devant les caméras (aucun animal n’a été maltraité durant le tournage)

J’ai inauguré IKEA devant les caméras (aucun animal n’a été maltraité durant le tournage)

L’autre bout du monde m’effondre, puisqu’il n’y a qu’un seul monde de bout en bout. La centrale de Fukushima m’obsède. Pour la première fois de ma vie, j’ai pleuré en écoutant la radio, et je passe mon temps sur Internet pour relire des choses que je sais déjà parce que la situation n’a pas évolué durant les trois dernières minutes.

Néanmoins la vie continue, je veux dire celle du Fond du tiroir, petit éditeur intrépide et artisanal. Or, cette vie est marquée ces jours-ci par un retour inattendu de notre 4e objet-livre, paru en 2009, J’ai inauguré IKEA, opuscule qui hélas ne m’a pas permis d’être ami sur Facebook avec Ingvar Kamprad.

L’an dernier (ou il y a deux ans ? le temps passe si vite quand on s’amuse), j’étais invité sur le salon du livre de Saint-Étienne. Hébergé par l’épatante librairie Les Croquelinottes, je discutais avec l’un des trois libraires, Romain, très amusé et même inspiré par cet ouvrage en kit, ce reportage instructif gonzo, déguisé grâce au génie de Patrick « Factotum » Villecourt en « meuble à construire soi-même » afin de détourner le langage de l’adversaire. Romain me propose : « Si tu veux, je peux te bricoler un petit film, genre mode d’emploi fiche pratique, regardez-moi ça mesdames et messieurs comme il est simple de monter ce livre, un enfant de 6 ans y arriverait, et puis hop on balance la vidéo sur Youtube… »

Gy ! Bien sûr que ça m’intéresse ! Le Fond du tiroir tourne multimédia ! Vas-y mon gars, je peux te fournir quelques exemplaires gracieux si tu veux t’entraîner…

Entre temps, Romain a eu d’autres chats à fouetter puisqu’il a quitté la librairie pour monter un commerce différent mais tout aussi épatant, de jeux éducatifs jouets en bois etc… Toujours est-il qu’hier même, après un an (ou deux, on ne sait plus exactement), alors que je ne l’espérais plus, cette superproduction est enfin prête, en sortie exclusive ci-dessus. Merci Romain. L’occasion d’aller regarder des bêtises sur Youtube en attendant la fin du monde. On notera que Romain prend au sérieux la consigne donnée par Patrick d’utiliser une perceuse, alors que les trous eussent été à peu près aussi bien réalisés à l’aide d’une pointe de ciseaux, mais qu’en revanche il renonce aux treize poulets rôtis préconisés… Car maltraiter les animaux, ce n’est pas bien.

J’ai inauguré IKEA est en vente libre au prix de 4 euros (plus port) en téléchargeant et imprimant le bon de commande, sans maltraiter aucun animal.

(Aucun ? Vraiment ? Même pas un petit lapin ?)

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks

*