Contact

lettre 007

Vous souhaitez m’inviter chez vous (école, collège, lycée, médiathèque, mariage, baptême, bar-mitzvah) ? Je suis membre de la Charte, et les conditions sont fixées par icelle.

Vous souhaitez produire le spectacle Les Giètes, lecture musicale en duo ? Commencez par télécharger le dossier de présentation, et on en recause. Idem pour le spectacle Double tranchant et son double, celui-ci en trio.

Vous souhaitez seulement faire connaissance ? Joignez-moi à fvigne, puis arobase, puis fonddutiroir.com. Allez, lâchez-vous, envoyez-moi un petit mot, j’adore recevoir du courrier, depuis tout petit déjà, c’était l’époque où l’on envoyait ses lettres en les confiant aux P et T, je me souviens, avec des timbres et tout et des étrennes au facteur pour son calendrier avec un petit chien trop mignon.

Vous êtes né(e) en 1969 ? Alors remerciez la vie, vous avez droit à un livre gratuit. Envoyez sans tarder à l’adresse susdite un scan d’un papier d’identité spécifiant votre millésime, ainsi que votre adresse postale, et vous recevrez gracieusement Le Flux. Vous comprendrez pourquoi quand vous l’aurez lu. On est comme ça. On fait des livres, mais « vous comprendrez pourquoi quand vous les aurez lus ».

Ou alors adressez-vous à Madame la Présidente de l’association Le Fond du Tiroir, afin d’exprimer votre besoin d’adhérer : presidente, puis même nom de domaine.

Ou encore attirez l’attention de Patrick Villecourt, factotum plénipotentiaire de la maison, afin de le complimenter sur l’oeuvre accomplie (mais je vous préviens, il ne répondra pas) : pvillecourt, etc. (Ou alors il vous répondra pour vous insulter si vous le traitez d’ « infographiste », essayez, c’est amusant.)

Ou enfin, sollicitez le webmestre dévoué, on ne sait jamais, peut-être que quelqu’un quelque part a quelque chose à dire au webmestre dévoué : webmestre, puis même traitement.

Vous n’utilisez pas le mail parce que vous êtes soit trop vieux soit trop jeune ? Pas grave, on a tout ce qu’il faut pour communiquer, y compris un petit téléphone : 07 83 82 82 92, une adresse postale : Le Fond du tiroir, 11 rue du Champa, 38450 Le Gua, et même une page Facebook pour laïker, mais ça je ne m’en occupe pas, c’est Madame la Présidente.

  1. 26/11/2010 à 13:43 | #1

    Merci Fabrice pour le kit ik ik ik ea transmis par Cécile. J’ai adoré ; je ne vais plus à ikea depuis 10 ans arghh…., j’avais 31 ans…, par peur de ne pas trouver les toilettes et la sortie ; et en +, le week-end dernier, j’ai assisté à l’enregistrement des papous dans la tete et deux de la bande sont partis dans un triller suedois avec rebondissement à la russe et clin d’oeil à iKikik et leur fameuse notice de montage « dont meme les suedois ne comprennent pas la traduction !
    L’emission radio devrait passer ces 2 prochains dimanches à 12h45 sur France Culture !

  2. Brigitte BOUVIER
    14/10/2012 à 13:51 | #2

    Bonjour, Je découvre votre site, j’ai bien noté que vous préférez le courrier de l’âge de pierre (avec beaux timbres et tout ça) moi aussi, même que je pratique l’art postal (et que, promis, la prochaine fois) mais je suis en instance de déménager donc je vais au plus vite en choisissant le mail.
    Je vous ai acheté « Le Flux » (à Bron ? à St Priest ?) pour offrir (mais je l’ai gardé car c’est pas ma faute si je suis née bien avant 69…) et je viens de recevoir une info de votre part sur « Double Tranchant » (d’ailleurs j’ai bossé 8 ans ds la belle ville de Troyes et je serais bien montée en Champagne pour le WE mais, déménagement oblige…). J’en viens au fait : perecquienne convaincue, j’aimerais avoir des renseignements sur « Ce qui stimule ma racontouze… » de Georges Perec ? (je ne connais pas ce texte…). Je vous remercie de m’éclairer.
    (Bon, cela fait beaucoup de parenthèses…) Merci-bonne-journée, Brigitte B.
    P.S. Venez-vous en novembre au salon du livre de Bron (Rhône) ?

  1. Pas encore de trackbacks

*