Accueil > En cours > Vie syndicale

Vie syndicale

Frédérick Mansot, illustrateur et déjà membre très-actif du collectif de la Charte des auteurs jeunesse, a courageusement tenu à bout de bras un embryon de « syndicat des auteurs de livres », d’abord affublé de l’obscur nom de baptême « SCEI » qui évoquait plutôt un logiciel de gestion du risque industriel, et récemment rebaptisé « Nota Bene ».

Dès l’origine, j’avais adhéré au SCEI, par curiosité et par principe – d’un côté un « syndicat d’auteurs » me semble presque un oxymoron tant chacun écrit pour sa propre pomme ; d’un autre côté, ma foi en la solidarité est chevillée au corps (foi irrationnelle, c’est comme la Sainte Vierge, on y croit sans l’avoir vue), et avec ce que je raconte sur le syndicalisme dans Les Giètes… Bref, j’avais adhéré. Mais sans aucune autre adhésion qu’un simple chèque. Je suppose que nous étions nombreux dans ce cas-là, puisque faute de mobilisation massive le syndicat est entré dans une période d’hibernation, et avec lui toutes ses  revendication (dont la principale, l’instauration d’un « droit fixe », rémunération de l’auteur directe et forfaitaire sur chaque livre vendu – un brin utopique – nom de Dieu vive l’utopie).

En ce mois de décembre zéro-huit, Frédérick, qui semble avoir porté le projet à peu près seul pendant toute cette période creuse, nous redonne enfin des nouvelles du syndicat. Il présente comme une bonne nouvelle l’accord avec la CFDT, qui fédère désormais « Nota Bene » à cette grande centrale, et nous incite à transmettre autour de nous les tracts et bulletins d’adhésion.

J’ai obtempéré, et fait circuler ces informations auprès des écrivains égarés dans mon carnet d’adresse… Or j’ai immédiatement reçu, en réponse, ce mail du poète Michel Thion :

« Salut à tous,
Je trouve que l’idée n’est pas mauvaise en soi et qu’il faut la creuser.
Pour autant, plutôt crever que d’adhérer à la CFDT.
C’est à ce syndicat de vendus que l’on doit :
– la mort du statut des intermittents du spectacle, lorsque, en 2003, la CFDT qui est le syndicat le moins représentatif dans ce secteur a signé le protocole préparé par le MEDEF, alors que les groupements d’employeurs du spectacle, notamment le SYNDEAC, ne faisait pas partie de le négociation puisqu’ils ne sont pas au MEDEF…
– De la même façon, c’est avec la signature minoritaire de la CFDT que la dramatique réforme des retraites a été adoptée.
– C’est à la CFDT, élue à la tête de l’Assurance Maladie avec les voix du MEDEF que l’on doit les déremboursements, les franchises médicales, etc…
– Idem pour les ASSEDIC
– etc… Depuis Nicole Notat, aujourd’hui PDG d’une société de consultants sur les relations en entreprise, au service du patronat européen, la CFDT a toujours le stylo à la main pour signer les pires saloperies issues du patronat. Au nome de la « respectabilité » et surtout des prébendes patronales, des postes dans les organismes paritaires, la CFDT qui « privilégie la négociation » est un syndicat du renoncement et de la trahison.
Alors oui, vraiment, plutôt crever que d’y adhérer.
Un syndicat d’auteurs autonome, on peut voir, mais rattaché à une grande centrale ou il sera une goutte d’eau, ça n’a aucun intérêt. Si on allait voir la CNT, plutôt…
Amitiés à tous,
Michel »

Hé bé ! ça fait réfléchir, non ? en ce qui me concerne, c’est trop tard, j’ai déjà payé ma cotisation… Michel Thion est sensible à ces débats parce qu’il est homme de théâtre (et homme de gauche). J’ai moi-même, sinon un pied, du moins un gros orteil dans le milieu du spectacle vivant, depuis que je tourne un spectacle musical adapté des Giètes avec l’un de mes potes, lui-même intermittent – j’ai nommé Christophe Sacchettini… C’est dire si, grâce à Christophe, je n’ignore pas que « CFDT » est un vilain mot, c’est caca, c’est le mal, ce sont des vendus, c’est le diable….
Toutefois je persiste à croire que Nota (et non Notat) Bene n’est pas la CFDT. Quand j’entends les discours des fondateurs et leaders de Nota Bene, j’ai du mal à y reconnaître des suppôts du patronat et du capital. Suis-je en train de me faire rouler dans la farine ? Mon éducation politique est-elle toute entière à vivre, à base de désillusions ? Vos avis sur la question sont les bienvenus. En échange, je peux faire suivre les documents reçus, notamment le dernier tract de Nota Bene, « Manifeste pour une rémunération du travail des auteurs de livres ».

Coordonnées : NOTABENE* le syndicat des auteurs de livres, Frédérick Mansot, 27A rue Georges Courteline – 69100 VILLEURBANNE, Tel 06 80 71 44 60.

  1. admin
    22/12/2008 à 10:13 | #1

    [Post-scriptum : Michel Thion m’invite à publier ici ce complément d’information.]

    Mon cher Fabrice,
    Quelques informations fraîches sur la CFDT qui fait un procès à une compagnie de théâtre qui a « envahi » un local syndical pour rencontrer un responsable.
    Les lamentables arguments de l’avocat de la CFDT sont, me semble-t-il assez éclairants…
    Imagine qu’un jour, le syndicat de ton ami Frédéric, avec toute sa bonne volonté, ait un désaccord avec la CFDT et veuille rencontrer un responsable : la bonne CFDT le trainera en justice avec des arguments que le Baron Seillère et Mme Parisot, la petite sœur des riches, ne désavoueraient pas…
    Peut-être pourrais-tu mettre sur ton blog un renvoi sur les données de ce procès, ça éclairerait le débat…
    Amitiés,
    Michel

    ——– Message original ——–
    Sujet : [Pétition Jolie Mome] des nouvelles du procès…
    Date : Wed, 17 Dec 2008 10:51:08 +0100
    De : Jolie Môme
    Répondre à : sijavaissu_l@cie-joliemome.org, Jolie Môme

    Pour : sijavaissu_l@cie-joliemome.org

    Des nouvelles après le procès de Ludovic et Michel !
    – D’abord un très grand merci à tous ceux qui sont venus
    ou ont envoyé des messages de soutien.
    – Ce que l’on peut déjà retenir, c’est que le délibéré
    étant le 22 janvier 2009 à 13h, nous vous appelons à venir nombreux
    chercher la Relaxe de Ludovic et Michel à la 14eme chambre du tribunal
    correctionnel de Paris, M° Cité
    – Nous vous avions promis un compte-rendu plus précis que le message
    laconique mis sur notre site le soir même, en voilà deux excellents
    rédigés par nos camarades du comité de soutien :
    « article rouge midi »
    http://www.rougemidi.org/spip.php?article3590
    « article hns »
    http://www.hns-info.net/spip.php?article16531

    Et puis deux contributions de la presse qui nous ont plu :

    « article libé »
    http://www.liberation.fr/societe/0101305222-la-cfdt-a-la-poursuite-des-intermittents
    « article l’huma »
    http://www.humanite.fr/2008-12-15_Cultures_Jolie-Mome-encore-dans-le-collimateur-de-la-CFDT

    – Enfin, la mobilisation des intermittents, chômeurs, précaires reprend
    de plus belle face à la nouvelle « négociation » en cours !
    Une assemblee generale aura lieu au théâtre du Rond-Point à Paris lundi
    22/12 à 19h, d’autres rendez-vous sont prévus en régions… soyons-y
    nombreux !
    a+
    Jolie Môme

    Toutes les infos sur :
    http://www.cie-joliemome.org
    http://www.hns-info.net
    http://www.cip-idf.org

    ———-

    Liste d’information
    Pétition : Si j’avais su, j’y serais allé
    http://www.cie-joliemome.org/petition/

  1. Pas encore de trackbacks

*